Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...

La démocratisation des launch monitors en faveur des golfeurs amateurs

La démocratisation des launch monitors en faveur des golfeurs amateurs

La technologie est en marche dans le domaine du golf, et très rapidement, ce qui était encore impensable au début des années 2010 va devenir réalité pour beaucoup de golfeurs amateurs, à commencer par s’équiper de son propre radar de mesure performant.

Découvrez nos formules d'abonnements

Me direz-vous quel intérêt d’avoir son propre radar de mesure ? Et déjà qu’est-ce qu’un radar de mesure pour jouer au golf ?

Rassurez-vous, il ne s’agit pas de vous flasher à la sortie du practice pour un excès de vitesse de swing!

Les « launch monitor » incarnent la prochaine révolution du jeu de golf pour les amateurs.

Certains enseignants les ont déjà adopté comme Arnaud Garrigues, enseignant au golf de la Tour de Salvagny à Lyon, et ne lui parlez pas de revenir en arrière !

De retour en France après avoir passé sept ans en Chine, à Shanghai, où ses élèves étaient tous des fous de golf, hyper connectés, et très désireux de progresser rapidement, Arnaud a bien l’intention de convertir ses clients français à l’usage de ces radars.

« L’utilisation d’un radar d’analyse (Trackman) et de la vidéo nous permettent d’analyser et de mesurer ce qui se passe pendant le swing, de pouvoir déterminer avec certitude les priorités de travail pour rendre le swing plus performant et de mettre en place un suivi détaillé de chaque séance. »

Présent cette semaine à Evian, le coach Rémy Bédu expliquait à ses clients sur le terrain, pourquoi la moitié du champ des joueuses était composé de joueuses en provenance d’Asie : « Elles sont très rigoureuses au niveau de l’entrainement ! »

Il aurait pu ajouter : Elles utilisent depuis déjà un certain temps tous les outils technologiques pour analyser leurs swings, et le perfectionner.

En Corée du Sud, utiliser un simulateur de golf est quelque chose de beaucoup plus répandu qu’en France.

Un « launch monitor » permet de recenser votre vitesse de swing, votre vitesse de balle, le plan du swing, l’angle d’attaque, le loft dynamique du club à l’impact, les angles de lancement, et d’atterrissages, le taux de spin, et bien sûr la distance.

Pour un expert ou un « trackman Maestro », ces données n’ont plus de secrets, et permettent une compréhension totale du swing du joueur, causes et conséquences.

Nous vous avons expliqué ce que les radars mesurent, mais pas assez dit qu’elle pourrait être le bénéfice.

La possibilité de comprendre instantanément ce que vous produisez comme vol de balle à partir des éléments techniques du swing produit.

Progresser plus rapidement

Ce que nous comprenons, nous pouvons le changer, le modifier, et l’améliorer.

N’oublions pas qu’un swing de golf se réalise dans un espace extérieur à notre corps.

Et mis à part, les professionnels ou certaines personnes qui ont des compétences motrices très développées, pour le commun des mortels, il n’est pas évident d’avoir la sensation, et la compréhension complète de ce qui se passe d’un bout à l’autre du corps, et jusqu’au bout du club.

Depuis l’apparition des premiers « launch monitors », la compréhension des paramètres clés d’un swing de golf se sont considérablement affinés, et parfois allant même jusqu’à contredire de vieilles croyances.

Prenons un exemple parlant !

Utilisateur de ces outils depuis bientôt quatre ans pour les besoins de nos tests de clubs, j’ai pu mesurer comment mon swing pouvait s’écarter du plan idéal.

A force de checker le plan, et entres autres exercices, j’ai fini par gagner 2 à 3 mph de vitesse de swing.

Ici pas de fausses promesses ou de miracles apparus par enchantement, il faut du temps pour interpréter les données, et travailler dans la bonne direction. Pour cela, le coach reste incontournable.

Un coût de plus en plus abordable pour un particulier

Jusqu’à présent, cette technologie avait un coût qui ne la rendait pas accessible à tous.

Un trackman, le leader du secteur par rapport à FlightScope ou Foresightsport (commercialise le GC2 déjà très utilisé par les marques de matériel au cours de fitting), n’émarge pas à moins de 18 000 dollars pour la version indoor, et c’est encore bien plus cher pour la version outdoor.

Le GC2 portable coûte autour de 6500 dollars tandis que le petit FlightScope XI+ (version réduite du Flighscope) coûte 5000 dollars.

Des prix qui s’adressent essentiellement à une clientèle de professionnels.

Pour les particuliers, des solutions commencent à apparaître, et nous pourrions les classer dans deux grandes catégories :

  • Les analyseurs de swings accrochés aux gants ou aux clubs
  • Les launch monitor de practice portatifs

De notre point de vue, ces deux types d’outils sont complémentaires, et peuvent répondre aux besoins des joueurs.

Dans un premier temps, les petits analyseurs de swings peuvent être suffisants, et devraient même prendre 90% du marché.

Bien utilisé, une application comme Zepp Golf (autour de 140 euros) donne assez de données pour rapidement améliorer son plan de swing.

En réalité, les launch monitors de practice portatifs s’adressent à ceux qui veulent aller encore plus loin, ou pour ceux qui travaillent leurs swings en indoor, sans avoir la possibilité de visualiser toute la trajectoire de la balle, et en particulier les effets.

Les analyseurs de swings ne vont pas aussi loin, et se contentent de retranscrire ce que vous produisez comme swing…pas le résultat converti en trajectoire de balle.

Pour avoir une vue d’ensemble, il faut impérativement travailler au practice outdoor, et encore, même en visualisant le vol de balle qui ne dure jamais plus de six secondes, vous n’avez pas vraiment le temps de tout comprendre en un instant.

Justement, l’intérêt majeur du launch monitor consiste à vous donner le temps de tout analyser, en trackant à votre place, et votre swing, et le résultat, à savoir le vol de balle.

Vous ne vous concentrez que sur votre geste.

Les outils que nous avons déjà testé

Assez récemment, nous avions testé le radar ES14 pour lequel nous avions été plutôt positifs.

A seulement 600 euros, par rapport à des outils vendus plusieurs milliers d’euros, il s’agissait d’une affaire !

Et effectivement, ce petit radar de mesure donnait relativement précisément la vitesse de swing, et la vitesse de balle, pour calculer instantanément le smash factor.

Après des études plus poussés, nous avons découvert que le taux de spin indispensable pour commencer à calculer une distance au carry était en revanche beaucoup plus aléatoire pour ne pas dire faux.

Ce radar est un mélange de mesure de vitesse de swing, et de vitesse de balle à la sortie de la face, couplé avec une formule mathématique gardé secrète par le fabricant pour retomber sur ses pieds concernant la distance.

Le taux de spin étant une donnée supposée, et non pas réellement mesurée!

Malgré un taux de spin aléatoire, les distances affichées ne sont pas trop incorrectes, mais tout de même imprécises.

Pour avoir comparé les deux outils, nous avons remarqué qu’ils ne donnent jamais les mêmes vitesses, alors qu’un Trackman est d’une précision implacable.

Pour un golfeur amateur, l’ES 14 est néanmoins suffisant, et donne déjà un point de départ, surtout compte tenu du prix très abordable.

En réalité, la prochaine étape vers la démocratisation des radars de mesures personnels se situera plutôt à un prix de 2500 euros que 600 euros, tout du moins à moyen terme.

Soyons réaliste…Comment un outil à 600 euros pourrait reproduire avec exactitude ce que les géants du marché réalisent avec des outils à 20 000 euros ?

Je vous rassure, nous nous sommes aussi bercés d’illusions.

Le futur, c'est demain !

Le prochain SkyTrack produit par la société Skycaddie devrait être la prochaine marche réaliste vers cette fameuse démocratisation.

A moitié prix du FlightScope XI+ en moins de deux ans, le SkyTrack est déjà révolutionnaire en soi.

Dans les deux ou trois prochaines années, le prix du marché va sans doute continuer à tomber, et pourquoi pas jusqu’à 1500 euros, à mesure que le nombre de consommateurs va monter.

Pas de mystère, en matière d’industrie, pour faire baisser les coûts d’une nouvelle technologie, il faut plus de consommateurs.

Plus vous serez convaincus, et plus la technologie sera accessible.

En conclusion, ces outils vont contribuer à changer la pratique du golf.

Très peu d’amateurs admettent apprécier aller au practice, préférant de très loin, jouer sur le parcours, et par conséquences, le manque de practice ne favorise pas la progression technique des pratiquants d’un sport pourtant difficile.

Les launch monitors vont générer deux bénéfices : donner envie de faire du practice ludique et instructif, et créer les conditions d’une réelle progression des amateurs.

Il y aura réellement un avant, et un après « launch monitor » dans l’enseignement du golf.

Les enseignants qui resteront réfractaires à la technologie seront rapidement dépassés, et mis hors-jeu.

Non pas que leurs compétences sont remplaçables, mais comment travailler en pédagogie sans outils adaptés ?

Vous aurez toujours des gens pour dire « Mais comment a t’ont fait jusqu’à présent ? »

Pour avoir pris des cours pendant des décennies, et avoir un swing de golf toujours perfectible, et pour citer un pro, la magie du golf, c’est que l’on atteint jamais la perfection, et que l’on peut toujours faire mieux.

Et ces outils vont permettre de faire vraiment mieux !

Restez informé

Recevez notre newsletter

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.