Test du télémètre pour le golf BIJIA G600 à moins de 80 euros !

Nikon, Garmin, Bushnell, GolfBuddy peuvent trembler… les spécialistes du marché du télémètre avec des offres qui ne descendent pas en-dessous de 199 euros, et trustent les rayons des magasins ou sites marchands depuis des années peuvent être mis en danger par… Amazon, et ses nouvelles offres, comme BIJIA. Cette marque inconnue au bataillon propose pourtant des télémètres à moins de 80 euros. Curieusement aucun autre site marchand francophone ne propose cette marque, et notamment à ce prix défiant toute concurrence. Que vaut donc ce télémètre en précision, et en qualité ? Nous l’avons acheté pour un test exclusif et indépendant.

Avant la pandémie, la croissance d’Amazon était déjà spectaculaire.

Assurément, ces derniers mois, la firme américaine de Jeff Bezos a, malgré des critiques parfois vives en France, accéléré sa pénétration, et notamment dans nos foyers.

Livraison rapide, prix, et globalement sécurité des remboursements en cas de problème, bien qu’il y ait parfois à redire sur ce dernier point, la formule magique d’Amazon fonctionne, et sans surprise, elle s’étend aussi au monde du matériel de golf.

Bien que certains distributeurs aimeraient imposer aux marques de golf de ne pas travailler avec Amazon, ce souhait ne va pas être écouté.

Balles, sacs, chariots, accessoires, et clubs peuvent s’acheter sur Amazon, et même dans les grandes marques. S’agissant des télémètres, conformément à sa stratégie de toujours, Amazon cherche d’abord à mettre en avant les produits les meilleurs marchés.

On découvre ainsi de nouvelles marques jusque-là complètement inconnue de la majorité des golfeurs, et des golfeuses : BIJIA, DEPMOG, MILESEY, AOFAR…

En creusant, on ne trouve quasiment aucune information sur ces marques, qui ne doivent pas en être, mais plus des produits chinois ou asiatiques, spécialement réalisés pour les besoins d’Amazon, Rakuten ou même CDISCOUNT.

Comme pour les balles de golf, on peut soupçonner les acteurs historiques du marché d’avoir délocalisé leur production en Asie, et dans des usines qui ont fini par prendre le savoir-faire, et sont dorénavant capables de le commercialiser sous d’autres bannières.

Pour un profit supplémentaire à court terme, ces entreprises ont commis la folie d’abandonner leur valeur ajoutée, au risque de peut-être un jour disparaître, surtout quand le prix final consommateur est broyé en quatre !

Car c’est bien là tout le sujet, est-ce qu’un télémètre BIJIA G600 à 79,99 euros propose une qualité suffisante ? Et comparativement à des télémètres pouvant être vendus jusqu’à 349 euros ?

Pour un télémètre, plusieurs critères d’évaluations sont à retenir : La précision de la mesure, les options de mesures proposées, la capacité à acquérir facilement et rapidement la cible, la préhension, la légèreté, et la robustesse.

J’ai donc commandé le BIJIA G600 le 20 mai dernier pour être livré le 25 mai, et donc au prix de 79,99 euros, avec possibilité de régler en quatre fois.

L’intitulé du produit sur Amazon n’invite pas à la confiance : « BIJIA Télémètre Golf avec Pente, télémètre 600m avec Verrouillage du Drapeau et Vibrations, Vitesse, Angle, Balayage, Mesure de Distance, grossi »

Cela ne respire pas le marketing bien ciselé d’une marque de télémètre qui connait parfaitement son marché, et pourtant, le produit arrive dans un emballage très correct, et qui révèle un télémètre tout ce qu’il y a de plus classique, notamment dans sa forme.

Forme déjà vue ailleurs qui me fait soupçonner une fabrication en quantité et sur laquelle, on change le badge pour donner un nom différent, et à volonté.

Comparativement à un Bushnell Tour V3 ou un TecTecTec Ult-X, l’aspect général paraît très bon. C’est en regardant dans les détails et de très près que l’on peut voir une finition un soupçon plus grossière, notamment la jointure entre les deux parties de la coque.

Le BIJIA présente une dimension légèrement supérieure (peut-être un centimètre plus long par rapport au TOUR V3 ou au ULT-X, en revanche, la largeur est identique.

Pour autant, le BIJIA est clairement plus léger que les deux autres modèles servant à la comparaison.

La marque déclare un poids de seulement 171 grammes contre plus de 500 grammes pour le TecTecTec ULT-X.

Le poids plus léger ne gêne pas la maniabilité du produit, bien au contraire. La poignée du BIJIA est pratique pour bien tenir le télémètre.

A la rigueur, on peut imaginer que le BIJIA est moins robuste, mais comme il est plus léger, un choc sur le sol, en cas de chute, pourra peut-être moins lourd…

Venons-en au cœur des fonctionnalités du produit, et est-ce un bon télémètre ? Et là, la réponse est étonnamment oui. Je précise que j’ai fait plusieurs tests sur le parcours, et une autre fois par jour de pluie.

S’agissant de la prise de distance à 10, 20, 30, 50 et 70 mètres, comparativement à des télémètres plus sophistiqués comme le Bushnell Tour V3, ou le TecTecTec Ult-X, la première surprise, c’est qu’il n’y a pas de différences significatives dans les distances affichées pour ne pas dire, pas du tout…

Par exemple, sous la pluie, à 92 mètres, j’ai trouvé 0,50 centimètres d’écarts !

En réalité, l’écart le plus significatif est arrivé à 345 mètres, où j’ai trouvé 2 mètres de moins sur le BIJIA par rapport aux autres modèles.

Bref, la prise de mesure, élément le plus important du télémètre est très satisfaisante, étonnamment satisfaisante !

S’agissant de la facilité et rapidité pour acquérir la cible, cela se fait très facilement avec un rond plein qui vient confirmer la mesure, et en moins de 3 secondes, soit un timing équivalent au TecTecTec.

Seul le Bushnell semble faire une seconde plus vite.

Ce BIJIA ne se contente pas de donner des distances, il donne aussi la distance en tenant compte des pentes, un aspect non-négligeable sur un parcours vallonné.

Là-encore, le niveau de performance du BIJIA est spectaculaire. Par exemple, à 20 mètres, il donne les mêmes distances avec et sans slope que le TecTecTec, tout comme le même degré de pente !

Seul bémol, il n’affiche pas le niveau d’autonomie des piles comme le TecTecTec…

S'agissant de la portée maximale, j'ai réussi à acquérir une cible à 592 mètres, mais est-ce vraiment utile sur un parcours de golf ?

Enfin, le télémètre propose jusqu’à 4 modes dont le mode sans ou avec slope, qui rappelons-le reste proscrit en compétition.

Sur ce point, le BIJIA va proposer un certain problème aux commissaires de parcours, car impossible de voir si le joueur respecte la règle, alors que pour le TecTecTec, le fait de tirer le capot avant permet au moins de distinguer quand le joueur utilise le mode avec ou sans slope.

A cette remarque près, le BIJIA est donc un excellent télémètre pour un prix imbattable ! Il me restera à l’évaluer dans le temps pour justement constater sa robustesse, car je compte bien le garder pour mes parties amicales.

Le niveau de fiabilité du télémètre est extrêmement satisfaisant, et les grandes marques peuvent commencer à se faire du souci, surtout quand l’écart de prix est entre 80 et 350 euros !

Seul point qui trahit une finition médiocre, la jolie housse fournie pour transporter le télémètre nous propose une fermeture éclair piètre, et qui rend son ouverture non-intuitive.

Restez informé

Recevez notre newsletter

(Note moyenne de 0 sur votes)

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.