Test de la montre Apple Watch Series 5 pour le golf (avec Arccos Caddie)

J’ai bien conscience qu’il existe déjà beaucoup de vidéos gratuites d’inconnus, fort de nombreux abonnés « fakes » achetés au Pakistan ou en Inde, pour promouvoir en premier leurs contenus sur les pages de réseaux sociaux ou Youtube, et vous parler de leurs expériences avec la dernière Apple Watch séries 5. C’est souvent la loi de ce nouveau monde, où souvent tout est faux, et surtout personne ne vérifie rien. Pour ma part, je ne suis pas un geek (cela ne m’intéresse absolument pas), mais j’ai la prétention de penser m’adresser à de vrais abonnés, qui financent la production des contenus que je peux leur proposer, et notamment l’achat pour essai de l’Apple Watch Séries 5, dans un cadre golfique. Cet article doit répondre à une seule question : Est-ce utile sur un parcours de golf ?

La question n’est même pas ici de vanter l’authenticité de ce contenu, arguant que j’ai acheté cette montre plus de 400 euros sur Amazon, et donc n’ai aucun compte à rendre au fabricant, mais plutôt de trouver vis-à-vis de vous, lecteurs, et lectrices, un angle rédactionnel pertinent, utile et si possible original.

Quand on joue au golf, mesurer les distances est depuis toujours un enjeu important pour le score, et même plus important que la technique ou le matériel.

Sur le parcours, pendant 18 trous, on mesure tout et tout le temps. Soit de manière consciente, soit de manière plus inconsciente.

Le temps pour mesurer et prendre une bonne décision est précieux. Peut-être un peu moins en partie amicale, mais plus certainement, en compétition de classement ou autres matchs à enjeux.

Doigt mouillé, télémètre, montre GPS, système de tracking GPS, applications smartphone, il existe une foultitude d’outils à notre disposition pour réduire la part d’aléatoire.

Utilisateur depuis deux ans, alternativement de la montre GPS ShotScope ou du système connecté Arccos qui dans les deux cas oblige à poser des capteurs sur les clubs, je balançais entre port d’une montre seulement utilisable sur un golf, et le fait de sortir de ma poche droite, mon smartphone (Apple) avant chaque coup.

Une montre, et notamment l’Apple Watch pouvait elle faire la parfaite synthèse des deux ?

Avec la ShotScope, j’ai finalement appris à jouer au golf avec une montre au poignet gauche ! Auparavant, j’étais assez réfractaire à l’idée de porter quoi que ce soit aux poignets.

Comparativement, la dimension de la ShotScope par rapport à l’Apple Watch Séries 5 n’a rien à voir ! De même que l’ergonomie ou le plaisir de porter…

Même si les montres de golf GPS ont fait de gros progrès, elles ne sont pas encore des montres que l’on pourrait apprécier de porter en toutes circonstances, et peut-être sauf la Tag Heuer.

Le premier gros avantage de l’Apple Watch avant de parler de fonctionnalités, c’est la légèreté et le plaisir de porter. De faible dimension (44mm pour mon modèle), de couleur sobre (noir), elle se fait parfaitement oublier au poignet, et n’entrave nullement la liberté de mouvement du poignet pendant le swing.

Je n’y ai pas prêté attention.

Bien entendu, en comparaison d’autres montres exclusivement GPS de golf, le bénéfice est qu’elle propose une multitudes de fonctions autres, et par simple pression sur un seul bouton côté gauche du cadran.

C’est la force d’Apple depuis des années, que de savoir s’adresser à des non-geeks ou techniciens.

Pour l’affichage de mon écran de base, j’ai choisi l’heure, la date, la température et la direction du vent, une boussole, et un résumé de mes efforts quotidiens.

Pour le golfeur, il y a déjà là pas mal d’informations intéressantes, et que l’on ne suivrait pas sans cela.

Par exemple, ma montre m’affiche la météo entre le temps présent, et jusqu’à quatre heures à venir.

Premier bénéfice, hier, sur le parcours, vers 12h, et une heure après avoir démarré, je reçois quelques gouttes, pourtant ma montre affiche beau temps pour les 3 heures à venir.

Je n’ai pas eu le temps de sortir une veste de pluie que le temps repassait au beau, et surtout j’étais durablement rassuré sur la suite de ma partie.

Effectivement, en cliquant sur le bouton latéral, on s’ouvre un accès à toutes les applications téléchargées dans son smartphone, et si possible, un Apple.

J’ai retenu cette montre car objectivement ayant déjà un smartphone de cette marque, l’un des mes enjeux était d’optimiser la connexion entre les deux, et au moins ce fichu IOS (système de gestion propre à Apple).

L’Apple Watch propose des fonctions Santé très intéressantes et qui viennent en concurrence directe avec un autre outil que je teste en ce moment, le capteur Whoop, que par conséquent, j’ai déplacé au poignet droit, pour laisser la place à la montre, poignet gauche.

La fonction ECG vous permet d’enregistrer un électro cardiogramme… C’est super, mais cela ne sert pas vraiment à grand-chose, si vous n’êtes pas médecin, et capable de prendre des déductions par rapport aux résultats. Cette fonction ne prévient pas des crises cardiaques. C’est bien précisé par l’outil !

Le fait que mon ECG ne présente pas de fibrillation auriculaire me fait une belle jambe !

Le capteur Whoop est plus frontalement en concurrence avec l’application santé de l’Apple watch raccordé au smartphone, qui mesure vos pas, vos efforts, et votre fréquence cardiaque au repos ou en marchant.

Cependant, Whoop ne fait pas que cela, et sert de coach pour l’entraînement et la récupération.

Sans détailler toutes les fonctions de la montre (recevoir des messages, des appels, enregistrer des notes vocales, visionner ses photos, déclencher l’appareil photo du smartphone à distance…) comme souvent avec ce type de gadget, au quotidien, on finit toujours par se servir de seulement une ou deux fonctions récurrentes.

Sur le parcours, j’ai donc décidé d’utiliser l’application Arccos pour répliquer sur ma montre, les informations consultables habituellement sur le smartphone, comme les distances entrée, milieu et fond du green, ce à quoi s’ajoute la proposition de clubs à jouer avec sa distance moyenne.

Sur le « papier », mon idée était de ne plus sortir le smartphone de la poche pour n’utiliser que la montre, et en fin de compte, gagner quelques mouvements, et surtout du temps.

En fin de compte, c’est largement une déception !

Certes, la montre se met en veille très rapidement (ce qui doit se paramétrer) obligeant à retourner sans cesse sur l’écran Arccos, mais ce n’est pas encore là, le fait le plus décevant.

En réalité, on a toujours besoin du téléphone. Il y a d’abord un temps de latence entre les informations calculées sur le smartphone (distances) et le temps pour l’afficher sur l’écran de la montre. Ce n’est pas très long, mais c’est trop long quand on est sur le parcours, et à la recherche de gains de temps.

Sur la photo ci-dessus, l’écran n’affiche encore aucune information en provenance du smartphone.

Il lui faut quelques secondes pour retrouver les bonnes données sur la montre.

Pire, je constate que sur le smartphone, l’application se déconnecte, et si je ne suis pas vigilant, n’enregistre plus les coups.

D’où vient la déception ? D’Arccos ? De la montre ? Du téléphone ? Sans doute un peu des trois, mais finalement, je me suis vu utiliser, la montre, le téléphone, faire des corrections… et perdre plus de temps que d’en gagner, ce qui était mon objectif initial.

Visiblement, il existe une fonction de synchronisation de la montre avec le téléphone, toujours via Arccos, ce qui permettrait de vraiment se passer du téléphone, même pour enregistrer les coups.

Pour mémoire, Arccos a besoin du téléphone pour « entendre » les balles frappées, et mesurer votre position entre chaque coup tapé.

J’ai lancé cette synchronisation, qui visiblement prend de longues minutes. Ne pas faire cela juste avant d’arriver sur le tee de départ du trou un…

Dans la foulée, je n’ai pas constaté à un affichage plus rapide des données sur la montre.

La montre ne permet pas un usage plus facile et plus rapide de l’application. Au mieux, comme une montre GPS classique, cela vous affiche les données de distances par rapport au green.

Entre la montre ou le téléphone, mon choix resterait sur la deuxième option alors qu’initialement j’espérais le contraire.

Les autres applications possibles avec la montre

Il y a quelques années en arrière, j’avais tester une autre application FUNGOLF. Depuis, elle est devenue TAG Heuer Golf…

Cependant, il est possible d’utiliser l’Apple Watch avec le logiciel prévu pour la Tag Heuer connectée… Il faut simplement prévoir de payer à Tag un abonnement de 7,49 euros par mois.

Mon précédent test de la montre TAG avec ce système ne m’avait pas laissé un souvenir impérissable, en attendant l’an prochain, et une éventuelle nouvelle version.

Sans cet abonnement, je n’ai pas poussé le test plus loin puisque les distances ne sont pas affichées sur la montre (bridées par le fabricant).

Arccos donne plus de libertés pour déplacer le curseur n’importe où sur la carte, et afin de chercher différentes distances. C’est plus limité avec le système TAG.

Point très positif, quand vous chargez une nouvelle application sur le smartphone, cela monte quasiment instantanément sur la montre.

Vous pouvez charger un grand nombre d’applications GPS comme GolfShot, Hello Birdie ou GolfLogix. Il semble que cela ne soit pas le cas pour Mobitee, pas compatible avec les montres Apple. On peut imaginer que du fait de l’accord de Mobitee avec PIQ, l’application bride l’usage d’autres supports, et notamment l’Apple Watch.

Ces applications ont toutes pour but de vous fournir les distances, et d’autres informations. Cet article n’est pas une revue de tous ces systèmes. Cependant, par comparaison, je considère toujours qu’Arccos est de mon point de vue, le système le plus complet et précis, notamment à cause des capteurs fixés sur les clubs.

Inconvénient, ils périment au bout de quelques mois (peut-être entre 16 et 24 mois), ce qui finit par revenir assez cher à l’usage. J’ai déjà été contraint d’en changer 4 sur 14 cette année.

Bilan du test

Maintenant que j’ai acheté la montre Apple Watch Series 5, je ne me vois pas la renvoyer. Le bilan n’est pas complètement positif ou inversement complètement négatif.

Hors golf, je peux lui trouver plein d’intérêts.

Sur le parcours, le fait que l’écran se mette rapidement en veille est un véritable handicap à l’usage, comme le fait que les données puissent mettre quelques secondes à s’afficher.

Autre inconvénient, smartphone et montre communiquent mal, de sorte que j’ai du relancer l’application Arccos à plusieurs reprises. Cette dernière pensait à tort que ma partie était terminée.

De ce point de vue, ma première utilisation sur le parcours est largement très décevante, mais elle peut être en partie imputable au logiciel utilisé, et pas seulement la montre.

En revanche, le fait d’avoir sous les yeux, la météo est un petit plus, et la montre est plus agréable à porter qu’une montre GPS classique, type ShotScope.

Cet espèce de 2 en 1 ne devrait pas forcément séduire tous les publics.

En effet, un utilisateur de montre GPS classique, n’y trouvera pas complètement toutes les fonctionnalités et facilités d’usages. A nouveau, je me réfère à mon expérience de la ShotScope avec par exemple, la possibilité de marquer facilement les positions de drapeaux.

L’utilisateur du smartphone, moi par exemple, n’y trouvera pas non plus et complètement son compte, notamment en le remplaçant par la montre. Par exemple, la carte du parcours affiché sur le plus grand écran du smartphone reste très utile, comme le sens et la force du vent.

Pour finir, la montre ne sert que de dépannage, de temps à autre. Le point noir, c’est que l’on peut se retrouver à d’abord consulter la montre, puis le smartphone. Le gain de temps est alors perdu.

Sur la question de l'autonomie, sans être un expert geek absolu, je peux faire une journée et demi en utilisation intensive, et avant d'avoir à recharger la montre. Un parcours de 18 trous ne pose aucun problème, quand pour une montre GPS classique, 18 trous, c'est déjà 80 à 85% de la consommation de batterie de la montre.

Points positifs

La météo à 4 heures

La portabilité

Facile à utiliser

Autonomie

Les applications chargent rapidement

Tout en un ! C’est d’ailleurs son principal et grand intérêt

L'autonomie est peut-être moyenne ou faible pour une montre connectée, elle paraît pourtant supérieure à celle d'une montre GPS Classique.

Points négatifs

Temps d’affichage des données entre le smartphone et la montre parfois long

Temps de mise en veille de l’affichage trop rapide

Toujours besoin du téléphone dans le cas d’Arccos

Restez informé

Recevez notre newsletter
(Note moyenne de 4 sur 2 votes)

Commentaires   

baudin.isa@gmail.com
0 #4 Apple Watch série 5baudin.isa@gmail.com 09-11-2020 20:11
Bonjour, ayant la même montre que le testeur, il faudrait effectivement changer de logiciel, celui-ci me paraît plus qu'en cause. J'utilise pour ma part Tag Heuer, sans iPhone, et celle-ci fonctionne parfaitement pour les distances, l'enregistrement des scores, la carte. Ayant également essayé tous les autres logiciels existant (HelloBirdie, GolfShot, FunGolf, Hole19, et GolfLogix), seul Tag Heuer est le seul qui s'est montré fiable avec la montre et ses informations. Et comme précisé plus haut, la série 5 de cette montre la laisse continuellement allumée, ce qui résout une partie des problèmes de votre testeur. Cordialement, DB.
d.girompaire@orange.fr
+1 #3 Apple watchd.girompaire@orange.fr 20-12-2019 20:57
Bonjour
Personnellement satisfait, quand le gps fonctionne bien ( précision parfois peu fiable, mais c est alors sur tout le parcours)
Pratique car toujours allumée
Fonctionne sans l iPhone
Seul;défaut Siri se met parfois en marche sur un coup de fer ‘ ça peut être une indication de centrage!!!!!)
jl_ribeyrolle@msn.com
+1 #2 i watch je confirme les impressionsjl_ribeyrolle@msn.com 20-12-2019 13:37
Bonjour,
plutôt d'accord avec Laurent . j'ai le système arccos depuis 2 ans,et je le trouve intéressant pour faire le point après le parcours ou pour avoir des stats , mais je ne trouve pas très fonctionnelle la connexion avec mon Apple watch via l'application arccos :il faut en effet
-soit du temps pour que cela s'affiche
- soit retrouver l'application en cliquant sur l'écran.
d'autre part j’espérais pouvoir faire fonctionner le système arccos avec le micro de ma montre et pouvoir laisser l'iphone dans le sac mais cela ne marche pas > l'application sur l'iphone synchonise les distances et les données météo mais pas le micro ( contrairement à ce qu'ils annonce sur le site arccos ).
En pratique >j'ai gardé ma vielle garmin gps fixée sur la poignée de mon chariot et qui me donne les distances en temps reel et je la regarde plus que mon apple watch (tres sympa pour les autres fonctions )
cdt jean luc
mhezkia@gmail.com
+2 #1 iwatchmhezkia@gmail.com 20-12-2019 12:43
Bonjour,
Je viens de lire votre article.
J'ai plutôt l'impression que les latences viennent du logiciel d'arcos.
En effet j'utilise Tag Heuer et avant Fun golf, je n'ai plus besoin de me servir de mon iPhone, et les prises en compte sur la montre sont immédiates. Il n'y a aucun lag. Comme vous le dites, cette montre apporte une foultitude d'informations, et c'est ce qui fait son succès incontesté. Maintenant, ne rêvons pas, vous ne mettrez pas autant d'informations sur un écran de 3 cms VS 15 cms. Pour vous répondre sur l'allumage de l'écran, ça ne me paraît pas un problème puisqu'il suffit de faire un mouvement de poignet pour qu'il s'allume. Se plus, avec la dernière version d'iWatch, le problème est réglé puisque l'écran reste allumé en permanence. Bien cordialement. MH

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.