Plus de 5000 pages pour votre jeu de golf. Matériel, technique, parcours, voyages...

Chemises et polo de golf PING COOLMAX: le test de la machine à laver

Chemises et polo de golf PING COOLMAX: le test de la machine à laver

Comment choisir un polo ou une chemise pour jouer au golf ? Quels sont les critères en-dehors du look et du prix ? D’ailleurs, il faut bien admettre que ces deux critères sont les principaux. Avec ce nouvel article, nous avons voulu explorer une autre façon de faire des tests ! Pour un golfeur, qui plus est un homme, porter un textile impeccable, agréable à porter et sans avoir à la repasser après chaque passage en machine, c’est un argument qui peut devenir très important !

Découvrez nos formules d'abonnements

Pour ce test, nous n’avons pas eu recours à un radar de mesure sophistiqué type Trackman, Flightscope ou GC2, mais plutôt à une bonne vieille machine à laver Brandt S390 !

Une machine tellement vieille qu’il est aujourd’hui difficile de trouver toutes les pièces détachées, mais il faut bien le dire, une machine solide, qui comme le disait nos grand-mères a largement rempli sa mission sans jamais faillir au fil du temps. Une machine d’aujourd’hui pourrait-elle en dire autant avec la notion d’obsolescence programmée ?

Au-delà du clin d’œil amusant que vous aurez compris sur la notion de test en machine à laver, nous voulions effectivement aborder la question du choix d’une chemise de golf sur son aspect le plus pratique.

Quels critères de choix pour un polo ?

De nos jours, le temps est souvent la ressource qui nous fait à tous le plus défaut.

Plus de travail, plus de pression, moins de temps pour les loisirs, ou plus de temps à passer avec ses enfants et petits-enfants, bref, les bonnes raisons sont légions pour gaspiller un minimum de temps dans des tâches qui aujourd’hui nous paraissent ingrates, comme le fait de repasser son linge, mais qui pourtant hier ne choquaient personne, tant elles étaient dans les usages normaux.

Pour les hommes en couple, essayez encore de demander à vos conjointes de faire votre repassage !

Et pour les golfeurs, de faire repasser vos tenues pour aller jouer au golf !

Enfin, pour les pères de familles, de faire repasser vos textiles de golf par rapport au monticule de linge pour les enfants !

Sélectionner une chemise de golf qui ne nécessite pas de se repasser est de ce point de vue, un argument devenu MAJEUR.

En tout cas, c’est ce qu’il nous a semblé au moment de penser cet article après avoir reçu un carton en provenance des quartiers généraux européens de la marque PING en Europe.

Que pouvons-nous bien raconter d’original et de pertinent ?

Jolies ? Agréables à porter ? Bien taillées ? Autant d’éléments qui peuvent de discuter selon les goûts et les couleurs, et de manière subjective.

Comme écrit plus haut, le prix et le look sont les premiers facteurs discriminants par rapport au choix d’un textile. Pour cela, une simple photo accompagnant le prix pourrait suffire. De là à écrire un sujet original…c’est une autre paire de manches…Courtes en l’occurrence !

Comme les drivers, le textile golf a en réalité beaucoup évolué au cours de ses dix, vingt dernières années.

Comme pour les clubs, les changements n’ont pas sauté aux yeux d’années en années, mais à la longue, des tendances se sont dessinées.

Pour se différencier, et apporter plus de valeur ajoutée, les marques ont bien entendu et comme souvent misées sur la recherche et le développement.

C’était même un enjeu de survie pour résister au raz-de-marée des produits à bas prix qui peuvent inonder le marché : Monter en qualité et en prix !

COOLMAX, c’est cool ?

Concernant la nouvelle gamme de textile printemps/été 2016 pour homme, PING a décidé d’intégrer en « grandes pompes » la nouvelle technologie COOLMAX dont l’objet est de réguler la température en toute saison, en plus d’autres fibres « intelligentes » comme on dit aujourd’hui.

Car, oui, aujourd’hui, on ne parle plus d’une simple chemise ou d’un simple polo, mais bien de vêtements intelligents.

De ce point de vue, nous croyons volontiers PING quand cette dernière nous parle d’une « constante recherche d’innovations pour identifier ce qui constitue la performance véritable et le confort du joueur dans toutes les conditions. »

C’est de cela dont il s’agit : Plus de confort pour plus de performance !

Nous vivons une époque de détails ! Plus rien n’est laissé au hasard du centre de gravité du driver, à la taille du grip, en passant par la semelle de vos chaussures, et la respirabilité de votre textile.

Le Masters d’Augusta 2016 vient de nous rappeler à tous à quel point la frontière entre succès et échec est mince, et à quel point un détail peut faire la différence.

L’offre ne fait que répondre à la demande. Nous, les golfeurs demandons plus !

Plus de technologie, plus de savoir-faire, plus de qualité, et par exemple, dans le cas présent, moins de repassage, et donc un matériau de base meilleur !

Avec Adidas, Nike et d’autres, PING investi à son tour le terrain des vêtements toute saison avec la technologie COOLMAX.

Cette dernière est censée vous procurer une parfaite solution de thermorégulation naturelle du corps pendant l’effort qu’il fasse froid au chaud.

Et ce n’est sans doute qu’un début dans la révolution à venir des vêtements technologiques ?

Imaginons qu’aujourd’hui nos chemises gèrent la température, mais demain pourquoi pas la produire ?

En attendant le futur, ce type de polo arrive déjà à transporter la transpiration selon des chemins pré-définis afin que le tissu soit à la fois sec et respirant même quand il fait chaud.

Autre argument mis en avant, les fibres proposent une propriété isolante qui apporte là-aussi plus de confort, les jours où il fait froid.

L’avis de la rédaction et résultat du test « machine à laver »

Le tissu parait très fin en mains, et à la différence des polos vendus dix euros dans les chaînes d’habillement, on perçoit que ce même tissu n’est pas fragile. En clair, le fabricant n’a pas cherché à tailler dans les coûts au lieu de la coupe.

Point de logo trop présent, de babioles inutiles, cette chemisette de golf peut être mise dans un autre cadre que simplement le golf, entre autres avantages de ne pas servir de mannequin ambulant ou de publicité vivante pour une marque.

Après tout, les pros sont payés pour porter une marque, pas vous, au contraire, vous la payez.

On notera le soin apporté au col de la chemise !

Avec un petit bouton intérieur, les coins ne risquent pas de marquer un faux-pli.

Enfin, côté look, notre préférence va clairement vers le modèle « Atlas Heathered » par rapport au modèle « Stripped » (rayures) , seulement pour des raisons de goûts subjectifs.

Toujours côté confort, le LYCRA confère une propriété Stretch très agréable à porter.

Disponible du XS au XXL, cette gamme a notamment été promue par Louis Oothuizen qui en portait un modèle au moment de réussir son trou en un sur le trou numéro 16 à Augusta dimanche dernier.

Concernant le test, il a été réussi comme en attestent les photos en sortie de lave-linge.

Après avoir porté la chemise pendant une séance de practice, pas d’odeurs trop prégnantes liées à la transpiration, ce qui par opposition est très notable par rapport aux nouvelles fibres des maillots de football modernes, pour ceux qui connaissent.

Pour le coup, l’odeur de transpiration est plus forte avec un maillot d’aujourd’hui qu’avec un maillot d’hier.

A la sortie de la machine à laver, le polo de golf est à 99% dans le même état que lorsqu’il est sorti déballé du carton !

C’est ça le point clé d’un polo de golf moderne !

Ne le mettez pas au sèche-linge… laissez le simplement sécher à l’air libre, et vous le retrouvez comme neuf, sans être fripé. Vous n’aurez pas à le repasser, et pour autant, à nouveau porté, il ne paraîtra pas froissé.

C’est votre conjointe qui sera ravie de ce travail en moins ou vous, si justement, vous devez faire votre repassage.

Ce n’est bien entendu pas une caractéristique uniquement propre à PING. Pour avoir testé des chemisettes FootJoy, ces dernières proposent aussi ce bénéfice comme d’autres marques de polos.

Look, repassage, prix…sur ce dernier point, la gamme de textile PING sera proposée à 110 euros…. Le prix de la valeur ajoutée ? C’est à vous de juger.

Au final, il ne manque que des coloris unis dans la gamme pour mettre tout le monde d’accord. Ce sera peut-être au programme… Mettez vos fers à repasser au chômage technique !

Restez informé

Recevez notre newsletter

Vous ne pouvez pas poster de commentaires si vous n'êtes pas membre du site.